mardi 16 décembre 2008

La petite porte


9 commentaires:

Ingst a dit…

Bonjour coquelicot, c'est fou quand même ces mails, ça fait trois fois que je le renvoie, saperlipopette. Mais je vais vais venir à bout de yahoo, tu verras....
En attendant j'admire ta nouvelle entrée en noir et blanc, ce barbelé tellement fort qu'il étrangle le poteau de bois. L'homme contre la nature, moi contre yahoo, je vaincrai :-))
Gros bisouloux Crÿ et plus de news bientôt j'espère..

Manuela a dit…

La petite porte qui tient sur un fil...Un désir d'accrocher et de ne pas laisser fuir...La feuille morte résite...Cette poésie de la résistance et de l'emprisonnement est superbe! Mon esprit divague avec cette histoire!!
Bonne journée à toi.

côté dilettante a dit…

j'adore ces détails surprenants , très bien vu, très beau cadrage !!!

k@ a dit…

... et toujours ta grande délicatesse... (gros bisous)

Laura a dit…

Superbe mise en valeur de cette petite porte, de ce petit détail !
Un noir et blanc vraiment magnifique, j'aime beaucoup !

floc' a dit…

Comme c'est beau et touchant...j'adore!!!!!!
Gros bec et belle soirée Smoutzinette :-))

Vink a dit…

Quand l'insignifiant de l'ordinaire peut devenir de l'art ! Très beau cliché !

a dit…

Une tonalité dans les gris que j'adore, p'tite soeur. Et un détail qui devient tout un symbole signifiant: le lien entre les matières. Superbe!

NarB a dit…

Un cadrage osé mais bien vu.